Univers de création - BALTASAR

Aller au contenu

Menu principal :

Univers de création

Une démarche plastique et personnelle
Baltasar fait une démarche et une recherche plastique dans le prolongement et la compréhension des grandes peintures historiques et des primitifs italiens. Il étudie ainsi les peintres italiens Ucello ou Piero Della Francesca en passant par Nicolas Poussin et sa science de la composition. Il s'intéresse aussi aux artistes et courants plus modernes tels que Cézanne pour la naissance de l'abstraction ou encore le cubisme avec les différents expressions que ce mouvement a initié. Baltasar poursuit aussi une démarche personnelle en parcourant sa voie, l'art étant un moyen privilégié pour une réalisation intérieure. Sa création est un processus opératoire qui doit conduire l'artiste hors de lui-même, en lui-même. Baltasar est en quelques sorte un médiateur, il donne à voir ce qu'il ressent, ce qu'il perçoit.
La couleur comme moyen d’expression
Cet intérêt puissant pour la couleur, une couleur vive et impatiente, est au centre du travail plastique de Baltasar. La couleur, prête à brutaliser le dessin pour parvenir à l'harmonie, a une place prédominante dans son travail. La seule chose qui lui importe est ce qui se passe sur la toile. Il pratique le dessin, la calligraphie et la peinture mais se tient à l'écart des courants contemporains, privilégiant une démarche et une recherche plastique et personnelle. Baltasar travaille de façon classique les huiles, pigments et autre technique dans une figuration qu'il revisite jusqu'à l'abstraction. Son travail est en quelque sorte une quête de soi par le biais de la peinture. Ses tableaux sont ainsi une aventure qu’il poursuit tout au long de sa vie.
Autour du monde, huile sur toile, 130x195


Reportage sur l'exposition "All Friends" de Baltasar Dürrbach présentée chez FLAIR Galerie à Arles, dans le 19/20 de France 3 Provence le 19 septembre 2015. Réalisation Jéremie Hessas

Ses paysages imaginaires sont pleins de vie et de forces apportées par des couleurs chaudes et harmonieuses. Il réinvente par là le monde à sa manière et puise sa source d’inspiration dans ce qui l’entoure, dans cette Provence qu’il aime tant.

La vision qui se forme en lui et qui s'inscrit sur la toile contient un double sens : une naissance intelligible et une incarnation sensible et formelle. A son tour, le spectateur reçoit par les sens et par la contemplation de l'œuvre et ainsi l'élève en nature dans le monde des réalités oubliées. Le spectateur en est alors transformé.
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu